Clermont Ferrand capitale européenne de la culture

Clermont Ferrand Massif Central 2028 : raconter le territoire et son projet pour décrocher le titre de capitale européenne de la culture

L’enjeu :

En 2014, la Ville de Clermont-Ferrand a fait part de son ambition d’être désignée capitale européenne de la culture pour l’année 2028, après avoir mené une politique culturelle et éducative d’envergure. Mais le récit dominant associé à la ville et son arrière-pays, le Massif central, reste celui de la diagonale du vide.

La demande :

Faire émerger un récit alternatif qui révèle la transformation de Clermont-Ferrand et du Massif Central tout en projetant le territoire dans l’avenir de l’Europe. Raconter la candidature et son positionnement de manière à susciter l’adhésion des publics et l’approbation du jury, tout en rassemblant les enjeux variés qui traversent le territoire.

L’approche :

Détecter et amplifier les signes d’une appartenance au Massif central. L’appartenance au Massif central n’est pas encore une identité structurante mais elle en a le potentiel. L’enjeu est d’inventer un imaginaire qui lui est propre et de forger de nouveaux mythes en lien avec le paysage, la part inconnue de son histoire et les nouvelles manières d’habiter le territoire.

La méthode :

Explorer les récits des publics pour faire ressortir des éléments d’imaginaire. Nous avons déployé un dispositif d’enquêtes quantitatives et qualitatives inédite auprès des habitants du Massif central, pour comprendre leur attachement au territoire. Elles ont servi de base à des propositions de récit, qui ont ensuite été déclinées en éléments de langage qui nourrissent le dossier de candidature, qui sera déposé en décembre 2022.